Le Café des Amis
Identification ou Inscrivez-vous  ::  Accueil  ::  Votre compte  ::  Forums  ::  le
 
Au Menu
 Menu :

 Accueil

 Recommandez-nous

 Proposez un lien

 Proposez un Evénement du jour

 Soumettre un article

 Contactez-nous

 Chat au comptoir

Actualité :

 

 Cinéma

 

 Interviews

 

 Littérature

 

 Musique

 

 Galeries du Café

 

 Communauté :

 Archives par sujets

 Evénement(s)du jour

 Liens

 Sujets

 Quizz :

 

 Espace Membre (uniquement disponible pour les personnes inscrites) :

 Téléchargement

 Votre compte

 Messages privés

 Administration :

 Comptes Administrateur

 
 
Galeries
 
 
''Memory Almost Full'' par Paul McCartney
Critique MusicaleLe nouvel album de Paul McCartney arrive dans les bacs ! Strawberry l'a écouté et nous offre ses premières impressions.



Un an et demi seulement après la sortie de Chaos and Creation in the Backyard, album sombre et résolument introspectif auquel les arrangements de Nigel Godrich conféraient un relief hors normes, Paul McCartney est de retour chez les disquaires ces jours-ci. Affublé d’une pochette sans goût (un fauteuil sur fond blanc, le nom de l’auteur et le titre de l’œuvre en rose), Memory Almost Full n’est pas à ranger au rayon des Ram, Band On The Run et Flaming Pie. Sous ses airs faussement novateurs, cette collection de compositions baroques, biscornues et bien peu attendrissantes traduit sans doute la volonté du célèbre bassiste gaucher de ne pas se laisser sombrer dans une vieillesse musicale nostalgique. Sonorités synthétiques, voix doublée, riffs agressifs, attention, le Mc’ se rebiffe.

À des années lumières de son prédécesseur, Memory Almost Full n’a, en apparence, rien d’une suite de ballades contemplatives. Mais contrairement à Chaos And Creation In The Backyard, sa profondeur n’est peut être pas seulement superficielle mais bien réelle, au tréfonds de rythmes et de constructions abscons. Tout juste revenu d’un divorce laborieux, il paraît compréhensible que Paul McCartney ne connaisse plus le bonheur des grands jours et quelques mots, quelques vers, quelles intonations fragiles, trahissent ça et là une amertume calfeutrée. Voilà en tout cas pour « l’ambiance » générale de l’album, voici planté le décors.

Si l’on souhaite pénétrer le détail de la track-list, difficile de ne pas dresser un constat sévère. L’œuvre est plombée tantôt par sa maigre recherche mélodique, tantôt par les accumulations de morceaux ardus, sans intérêt et parfois assez désagréables (Gratitude, Vintage clothes, That was me notamment, et le sommet en la matière : Nod your head, (abo)minable rideau de l’album). La plupart des titres naviguent en fait entre le banal et le correct (Dance Tonight, le single un peu facile Ever Présent Past, You Tell Me, End Of The End), chansons sympathiques sans doute mais pas franchement le genre de musique que l’on se prend à écouter en boucle avec délice toute la matinée.

Toutefois, il est honnête de mentionner les trois morceaux qui se détachent facilement du lot. Il s’agit tout d’abord de la quatrième piste, Only Mama Knows, forte d’une introduction aux cordes classiques et d’un rythme percutant ; bref, une création au sens fort. Plus convenue mais néanmoins d’une beauté remarquable, House of Wax est aussi la composition la plus longue de Memory Almost Full, la seule à procurer une réelle émotion : sombre, funeste, pesante, soignée, envoûtante, elle est l’ultime surprise du disque avant un final raté. Enfin, une mention particulière peut-être attribuée à Mr. Bellamy là encore pour son introduction type classique (mais aux cuivres cette fois-ci), une alternance de voix et de tons judicieux sur une mélodie (enfin une vraie mélodie !) beaucoup plus subtile qu’il n’y paraît.

Trois titres à sauver sur treize, cela semble fort peu. Ce trio magique pourra toujours convaincre quelques-uns d’acheter un album qui, concrètement, est très loin d’être indispensable au grand public. De là à dire qu’il ne profitera qu’aux collectionneurs de McCartney, il n’y a vraiment qu’un pas.


Paul McCartney - Memory Almost Full
MPL communications - sortie le 5 juin 2007
Proposé par : Strawberry
 
 
Liens connexes
· Plus à propos de Critique Musicale
· Nouvelles transmises par Strawberry


L'article le plus lu à propos de Critique Musicale:
The Who - ''Endless Wire''

 
 
Article Rating
Average Score: 1.33
Votes: 3


Please take a second and vote for this article:

Excellent
Very Good
Good
Regular
Bad

 
 
Options

 Format imprimable Format imprimable

 
 
Sujet(s) associé(s) à l'article

Critique MusicaleDiscographie
 

:: noteBored phpbb2 style by boo :: PHP-Nuke theme by www.nukemods.com ::



PHP-Nuke Copyright © 2004 by Francisco Burzi.
Logiciel gratuit que vous distribuer librement en respectant la licence GPL.
PHP-Nuke et distribué sans aucune garantie, pour plus de détails veuillez consulter la licence. phpnuke-europe pour la France

Les commentaires quand à eux, sont sous la responsabilité de ceux qui les écrivent. Tout le reste © 2000 by Café Des Amis.
page générée en 0.17 S